CONTRÔLE ROUTIER – LA GENDARMERIE NATIONALE SE DOTE DE 3 SCANNERS MOBILES

Pour faire face aux nouvelles formes de menaces la maréchaussée a acquis trois scanners mobiles de dernière génération pour renforcer le maillage national et moderniser ses outils de contrôle routier.
Les longues fouilles à la main sur les routes ne seront bientôt qu’un vieux souvenir pour les gendarmes assurant le contrôle routier. Pour cause, la gendarmerie nationale vient d’acquérir trois brigades mobiles scanners pour moderniser et adapter ses outils de contrôle et de surveillance. L’une de ces unités est déjà opérationnelle, depuis un mois au niveau de Diamniadio, la principale voie d’entrée à Dakar par la route, en provenance de l’intérieur du pays.
Pour l’heure le dispositif portatif sophistiqué qui permet de détecter des explosifs, des stupéfiants, des armes de destruction massive et des marchandises de contrebande comme les faux-médicaments donne entièrement satisfaction au Haut commandant de la gendarmerie nationale, le Général de division Mamadou Guèye Faye.
 Venu s’acquérir, ce jeudi, des opérations et du travail de cette nouvelle unité mobile de scanner, le Général Faye a révélé qu’ « à ce jour, 2566 véhicules », notamment des camions de marchandises, des conteneurs, des véhicules de passagers ont été passés au peigne par les scanners mobiles de la gendarmerie.
Les saisies opérées lors de cette phase d’expérimentation sont : 5 kilogrammes de chanvre indien, 200 litres de carburant et des faux médicaments d’une valeur monétaire d’environ 200 milles francs Cfa.
« C’est un dispositif qui peux être installé un peu partout et de manière aléatoire », a expliqué le Général de division Mamadou Guèye Faye, entouré de ses principaux collaborateurs parmi lesquels : le Général Meissa Niang, commandant en second de la gendarmerie nationale et du général Cheikh Sène, commandant de la gendarmerie territoriale.
Le Haut commandant de la gendarmerie, a assuré, par ailleurs, que « cette acquisition permet d’apporter une réponse adaptée aux menaces liées aux différents trafics illégaux tout en respectant les accords de l’Union économique et monétaire ouest africain(Uemoa) dans le cadre de la libre circulation des personnes et des biens ».
A ce propos, le Général Faye a souligné que dans le cadre de la mise en œuvre de la directive de l’Uemoa, le Sénégal a pris un arrêté primatorial limitant les points de contrôle désormais à trois, précisément dans les localités de Kidira, Tambacounda et Diamnidaio.
« La mise en place des scanners mobiles permettra un contrôle pointu et rapide sur les chargements au niveau des frontières et des localités désignées   tout en se conformant à la directive de l’Uemoa », a certifié le Haut commandant de la gendarmerie nationale et directeur de la justice militaire.
Dans une note d’explication remise à la presse, il est clairement indiqué qu’un « périmètre de sécurité est mise en place autour de l’appareil afin de protéger les militaires et le public du rayonnement des ondes ». « Tout est mis en œuvre de manière rigoureuse pour interdire à toute personne de pénétrer dans cette zone de sécurité, sans y avoir été préalablement invitée par le coordinateur du trafic », assure-t-on.
Selon toujours le document de presse « les scanners peuvent inspecter en moyenne jusqu’à 20 camions par heure en mode mobile et 80 en mode fixe ». Ce qui permet un gain de temps de la part des conducteurs et une hausse du nombre de véhicule à inspecter.
Mamadou SARR(Le NouvelHebdo)

HONNEUR ET PATRIE.

Email:

contact@gendarmerie.sn

Numero Vert :

800 00 20 20

Réseaux Sociaux