A Actualités

Cambriolages en série à Touba et environs: La Gendarmerie démantèle le gang des braqueurs armés

Les populations de la cité religieuse de Touba et environs peuvent respirer un grand coup grâce au coup de maître des hommes en bleu de la localité. Les pandores ont en effet mis fin à la série de cambriolages d’une bande de brigands armés de fusils de chasse et de machettes.

Une grosse épine vient d’être enlevée du pied des habitants de la ville religieuse de Touba et ses environs. Il s’agit du démantèlement par les vaillants hommes du capitaine Badara Fall, commandant de la gendarmerie de Diourbel, de la redoutable bande de malfaiteurs qui écumaient le secteur avec leurs nombreux cambriolages et vols avec violence à main armée. Les malfrats terrorisaient les populations, dictaient leur loi à celles-ci et mettaient sous coupe réglée les quartiers. 

Le démantèlement du groupe de gangsters (4 individus et le chauffeur) est survenu dans la nuit du jeudi 26 au vendredi 27 janvier 2017, à 02 heures 30 du matin. Les malfaiteurs revenaient d’une série de braquages avec leur butin à bord d’un véhicule de couleur rouge immatriculée Dl 0092 C, lorsqu’ils se sont retrouvés nez à nez avec les éléments du capitaine Fall, qui effectuaient une opération de sécurisation dans le secteur. Ils ont été aussitôt neutralisés, désarmés et conduits dans les locaux de la gendarmerie. Ils détenaient des fusils de chasse, des gourdins, des couteaux, des coupe-coupe et des munitions, entre autres. 

D’après le capitaine Fall, «les malfaiteurs ont fait irruption vers les coups de 02 heures du matin dans la maison d’un grand commerçant en escaladant le mur de clôture. Quand ils ont surpris le commerçant dans sa chambre à coucher en compagnie de son épouse, ils l’ont roué de coups et abandonné dans un piteux état, croyant qu’il était mort. Ils lui ont fracturé les bras et les jambes. Ils se sont acharnés également sur sa femme avant d’emporter une forte somme d’argent. Le commerçant a été blessé grièvement et interné à l’hôpital Matlaboul Fawzaïny de Touba», a laissé entendre le pandore en chef. 

"Comme dopés par leur coup contre le commerçant, signale le capitaine de la gendarmerie, les brigands ont poursuivi leur razzia dans une autre maison occupée par des femmes, dans la commune de Mbacké. Là aussi, ils ont fait une belle moisson en dérobant une forte somme d’argent et ont blessé le gardien de la concession. Ils se sont attaqués durant la même nuit avec une extrême violence aux deux maisons de la commune. Ils ont d’abord identifié leurs cibles avant de passer à l’action. 

Ils sont au nombre de quatre et leur chauffeur. Ils se sont donnés rendez-vous à Mbacké pour commettre leurs forfaits. Mais en quittant la commune pour se replier, ils sont tombés sur une patrouille de l’escadron de surveillance et de défense de Touba
", a déclaré hier le commandant de gendarmerie de Mbacké. 

Une enquête a été ouverte pour coincer le reste du gang de braqueurs dont l’arsenal de braquage en série, constitué de fusils de chasse, de machettes, de couteaux, de cartouches et de gourdins, entre autres, a été présenté à la presse venue couvrir la déclaration du capitaine Badara Fall.